les-formes-pour-le-dessin3

Les formes pour le dessin, qu’est-ce que c’est ?

Ce sont dix gros encastrements en métal rose et bleu  reposant sur deux supports en bois. Ils représentent des formes géométriques : carré, rectangle, triangle, trapèze isocèle, pentagone pour le premier support ; disque, ovale, rosace, ellipse et triangle curviligne pour le second support en bois.

 

les-formes-pour-le-dessin5

Ces encastrements sont de la même taille que ceux du cabinet de géométrie. Une forme par tiroir du cabinet de géométrie est représentée ainsi que le dernier tiroir qui est complet. Pour des questions de budget, certaines familles utilisent d’ailleurs les formes à dessin pour les activités de géométrie.

On les trouve également en plastique dans le commerce pour une somme très raisonnable et une qualité très satisfaisante. On peut essayer de les fabriquer avec du carton plume et un cutter circulaire. C’est bien sûr un peu moins pérenne dans le temps.

 

les-formes-pour-le-dessin1

Le matériel qui accompagne ces formes pour le dessin

Ce sont les fameux pots à crayons où les crayons sont stockés par couleur (qui correspondent d’ailleurs à celles de la deuxième boîte de couleur). Il faut prévoir de découper des feuilles de papier à la taille des encastrements, c’est-à-dire 14 cm x 14 cm. Il existe également des supports pour placer la feuille ou un petit sous-mains sur lequel la feuille adhère, mais on peut s’en passer à la maison. Dans les classes Montessori, on trouve ce très joli meuble. Dans notre atelier, formes et crayons sont simplement déposés sur la grande étagère.

 

meuble-pour-formes-metal1

À quoi sert ce matériel ?

L’utilisation de ce matériel permet de travailler la coordination main-oeil, la concentration, le contrôle du geste et la capacité à tracer des formes. C’est donc un matériel de langage parfait pour préparer à l’écriture. Il aide à la construction des schèmes spatio-temporels et de la pensée logique. Enfin, dans les activités de prolongement qu’il permet, c’est une excellente confrontation à l’art.

 

les-formes-pour-le-dessin2

La présentation générale : dessiner le contour d’un mouvement continu

Voici un extrait de mon album de langage, écrit en formation. Les explications sont très détaillées, comme toujours dans les albums Montessori, parce que chaque geste doit être décomposé et montré. Il faut garder à l’esprit le principe d’économie (gestes et paroles) pour ne pas détourner inutilement l’attention de l’enfant.

1 – Inviter l’enfant ou le groupe d’enfants, aller à l’étagère des formes à dessin et nommer le matériel « les formes à dessin ».

2 – Prendre un plateau et une feuille de papier que l’on place sur le côté gauche du plateau, choisir ensuite trois crayons de couleur.

3 – Choisir une forme à dessin (encastrement + forme), placer l’encastrement et la forme sur le côté droit du plateau.

4- Déposer le plateau sur une table et le placer face à soi en laissant une vingtaine de centimètres entre le plateau et soi pour avoir l’espace de travailler.

5 –  Prendre le morceau de papier et le placer sur la table face à soi, saisir le cadre de l’encastrement avec trois doigts et le superposer sur la feuille, choisir un crayon de couleur.

6 –  Tenir le coin supérieur du cadre avec la main sous-dominante et tracer l’intérieur du cadre avec la main dominante dans un mouvement continu.

7 –  Replacer le cadre dans le plateau, replacer le crayon dans le plateau.

8 –  Prendre la forme (le médaillon de l’encastrement) et la placer sur le papier, au centre de la trace déjà réalisée, choisir un crayon de couleur.

9 –  Tenir le coin supérieur de la forme avec la main sous-dominante et tracer l’extérieur de la forme sur le papier. On obtient un second tracé décalé.

10 –  Replacer la forme sur le plateau, ranger le crayon sur le plateau, et choisir un troisième crayon de couleur.

11 –  Tracer des traits verticaux (de haut en bas et de gauche à droite) dans la forme et montrer le résultat obtenu à l’enfant puis ranger le papier dans le dossier ou le bac de l’enfant.

12 – Demander à un enfant de faire ces trois étapes. Inviter l’enfant à la répétition. Une fois que l’intérêt de l’enfant est épuisé, rapporter le plateau sur l’étagère et ranger tout le matériel à sa place.

 

les-formes-pour-le-dessin7

 

les-formes-pour-le-dessin6

La seconde présentation : traits verticaux continus

Même présentation mais on trace à l’intérieur de la forme des traits verticaux d’un mouvement continu, de haut en bas et de gauche à droite. Progressivement l’enfant pourra rapprocher les lignes par la maîtrise progressive de la position relative de son tracé.

REMARQUE : lorsque l’enfant maîtrise son geste et reste dans les limites des lignes, on pourra commencer avec lui l’apprentissage de l’écriture des lettres avec les ardoises.

les-formes-pour-le-dessin8

 

les-formes-pour-le-dessin10

La troisième présentation : coloriage

Même présentation puis on colorie l’intérieur de la forme en juxtaposant une succession de traits très fins, de gauche à droite et de bas en haut. Ensuite on pourra proposer de travailler toutes les formes en coloriant l’intérieur :

– la moitié en appuyant fort, l’autre en appuyant légèrement

– progressivement de plus en plus légèrement de gauche à droite.

L’enfant apprend ainsi à maîtriser la pression de son crayon et la force de son trait.

 

les-formes-pour-le-dessin9

Variations et extensions

  1. Utiliser du papier de couleur
  2. Inscrire son nom sur le papier (ou demander à de l’aide pour le faire)
  3. Constituer un petit livret avec les dix formes à dessin
  4. S’imprégner de sources d’inspiration : formes artistiques dans la nature, dessins géométrique artistiques appartenant à différentes cultures (mosaïques arabes, mandalas tibétains, enluminures celtes…).

 

les-formes-pour-le-dessin11

 

les-formes-pour-le-dessin4

Chez nous, tout le monde aime utiliser ce matériel et c’est chacun à sa façon :

– Lilly essaie en ce moment de hachurer l’intérieur de sa forme avec de grands traits verticaux

– Kéziah aime superposer la même forme et colorier ensuite avec plein de couleurs

– Quant à Élisa, elle crée de très beaux mandalas…